Evian 2006 dans vos favoris... Crédits Contacts

Mentions Légales

 

Accueil

Les intervenants

Les interviews

Laurence Brion

Nita Mocanu

Hélène Bernet

Ronald Mary

Jacotte Chollet

Chinta Barbara Strübin

Visarjana Rolf Gaensslen

La conclusion

 

 

 

 

 Entretien avec une magicienne des origines…

Laurence Brion

 

 

 

 

 

µ
Retour à la liste des intervenants...

 

 

 

 

 


 Nathalie Moulin

Que se cache derrière la si jolie appellation de votre conférence ? Le Thème en quelques mots… 

 Laurence Brion

Le thème s’appelle "un nouveau regard pour se libérer". Cela consiste à proposer des techniques, telles que la Psychogénéalogie, qui vont permettre de jeter un regard différent sur soi-même. Le fait d’ouvrir ce regard va donner du sens et de la compréhension pour aller vers la libération.

 Nathalie Moulin

Qu’est-ce qui vous a amené à cette Grande Rencontre Européenne de Reiki à Evian ?

 Laurence Brion

J’ai été initiée au troisième degré et à la maîtrise enseignante par Nita Mocanu, et régulièrement je vais à la Rencontre des maîtres qu’il organise une fois par an.  Evian était la première Rencontre Européenne ouverte à tous les degrés, avec des personnes très différentes que je ne connaissais pas, c’était une belle occasion. Comme Nita  m’avait entendu parler de de la Bio-Psychogénéalogie, il m’a fait le plaisir de me demander d’animer une conférence sur ce thème. Je suis donc venue pour toutes ces raisons-là : donner cette conférence et rencontrer des gens provenant d’horizons et d’écoles différents.

 Nathalie Moulin

Qu'attendez-vous de cet événement ?

 Laurence Brion

Je n’en attends rien de particulier. Je sais que si cette rencontre doit m'apporter de nouvelles connaissances, des partages avec des gens extraordinaires, me permettre d'offrir des choses à quelques personnes, je vivrai tout cela. Si le fait de donner cette conférence permet de communiquer sur les techniques que j’utilise tout en me faisant connaître, cela se déroulera aussi. Donc en fait, je n’attends rien de précis, mais je suis prête à tout recevoir.

 Nathalie Moulin

Le décodage biologique consiste à étudier les divers maux du corps afin de mieux comprendre la "source" ou la cause des maladies. Quels résultats probants avez-vous déjà constaté en ayant eu recours à cet outil de relation d’aide ? Pouvez-vous citer un exemple marquant à ce sujet ?

 Laurence Brion

En fait, j’utilise rarement le décodage biologique seul. Je l’associe souvent à la Psychogénéalogie. Ces deux outils permettent de mettre du sens sur ce que l’on vit, sur ce que l’on ne comprend pas, et sur ce que l’on subit, dans le but de se réapproprier sa vie.

Pour citer un exemple, j’ai eu des résultats sur un eczéma, sur une pathologie non décrite par la médecine. Il s’agissait du cas d’une personne qui avait des soucis au niveau des jambes. Ces affections s’accompagnaient de douleurs depuis quelques années. Grâce au décodage biologique, la maladie a "sauté" ! Parfois, la guérison traîne un peu plus.

 Nathalie Moulin

L’autre regard permettant de libérer les êtres de leurs affections comprend-il d’autres méthodes auxquelles vous faites appel au cœur des thérapies, et si oui, quelles sont-elles ?

 Laurence Brion

Outre le décodage biologique qui parle vraiment du corps, la Psychogénéalogie est plus reliée aux racines des êtres. Le Projet Sens décrit toute cette période particulière de notre conception : la grossesse, la naissance et les trois premières années de notre vie. Par conséquent, il parle de ce qui s’y passe en terme familial ou relationnel autour de nous, lorsque l’on est en pleine mutation pour devenir un être vivant. Puis nous avons le Cycle Biologique Mémorisé qui permet vraiment d’étudier les cycles de notre vie ; ce qui s’est déroulé à tel âge et qui revient de manière cyclique et périodique comme un leitmotiv dans notre vie. Il peut s'agir de rupture, de déménagement, de licenciement, de phases euphoriques, peu importe ! Il s'agit d’un fait qui resurgit de façon cyclique. Ainsi, mettre du sens et insérer de la compréhension sur ces cycles permet de s’en libérer.

J’utilise aussi une méthode nommée le Système REI.NE.I.T (REInformation Neuro-Emotionnelle pour une Intégration optimale des Traumatismes) et qui travaille directement sur le traumatisme. Cette technique permet de libérer les traumatismes qui nous empoisonnent l’existence et qui nous font souffrance.

 Nathalie Moulin

Les différentes techniques se marient-elles harmonieusement au Reiki, augmentant par là même la capacité de guérison du sujet ?

 Laurence Brion

Grâce à la chance que j’ai eu de rencontrer certaines personnes qui désiraient associer les autres techniques de thérapies au Reiki, j’ai vu en effet, pour l’avoir testé, à quel point celui-ci pouvait aider les autres méthodes utilisées. En revanche, cela n’enlève pas les propriétés de ces méthodes à l’unité, car nous ne sommes pas obligé de leur allier le Reiki. Mais effectivement, j’ai constaté des différences assez notables en associant le Reiki à ces techniques. Le Reiki va agir sur tous les plans : mental, émotionnel, physique et spirituel, nous sommes bien dans la globalité de l’être. Et si toutes les informations obtenues par les autres techniques et le sens qu’on y a mis continuent leur chemin accompagnés du Reiki, on ira sans doute beaucoup plus vite, plus profondément, plus sereinement vers un résultat. Bien sûr, ce chemin n’est pas obligatoire ! Cependant, j’y ai constaté une différence évidente en y alliant le Reiki.

 Nathalie Moulin

Avez-vous eu recours pour vous-même à ces diverses pratiques afin de justement permettre la libération de vos propres maux ?

 Laurence Brion

Oui, effectivement. Pendant mon parcours, j’ai rencontré des problèmes de santé et j’ai fait appel au Reiki, au décodage biologique, à la Psychogénéalogie et à la Kinésiologie. Personnellement, je ne pratique pas cette dernière parce qu’on ne peut pas tout réaliser en une vie. Mais c’est vrai que toutes ces techniques m’ont bien aidée à guérir sereinement, totalement, d'autant plus qu'elles ont également eu cours avec une chirurgie.

 Nathalie Moulin

Quel est le message philosophique que vous auriez envie de lancer au monde ? Il peut s’agir d’une citation, d’un simple mot transmettant la lumière de votre enseignement…

 Laurence Brion

Mon parcours de vie m’a offert l’opportunité de comprendre assez jeune que le lâcher prise était l’unique voie qui pouvait me sauver. Je vois par exemple chez certaines personnes autour de moi que plus de lâcher prise permettrait une guérison ou une ouverture vers plus de bien-être. C’est vrai qu’après ma première initiation de Reiki s’est réellement mis en place ce que je n’avais pas forcément compris. En effet, j’ai pu mettre au moins le terme lâcher prise sur mon vécu dans l’enfance, et le Reiki a terminé son travail tout seul grâce à mon auto-traitement quotidien. Le lâcher prise est une chose qui me semble essentiel pour que le monde aille mieux.

 Nathalie Moulin

Pensez-vous que le Reiki représente une source d’évolution incroyable pour ce monde meurtri ?

 Laurence Brion

C’est sûr que le Reiki est une méthode qui agit à titre individuel sur le lâcher prise, le pardon, l’acceptation, le stress qui peut disparaître ou diminuer fortement, permettant alors un mieux-être intérieur, un accompagnement et une sérénité. Notre connexion, ce qui est au-dessus et peu importe le nom qu’on lui donne, tout ce qui est en tout cas plus vaste que l’être humain, permet vraiment d’aller vers la sérénité et surtout vers la confiance totale en l’univers. Je pense qu’effectivement, si chacun s’initiait au Reiki dans la démarche décrite ci-dessus, ce qu'incarnait le désir de Mikao Usui, le monde irait mieux ! Pourquoi des guerres, des disputes ? Pourquoi tant de mal-être et de maladies ? Je ne dis pas qu’il faut nécessairement que tout le monde s’initie au Reiki ! Mais ce que je sais, c’est que tous les gens que j’ai rencontrés et qui grandissent avec le Reiki, vont forcément vers un mieux-être, un plus de sérénité et c’est ce qu’il faut au monde.

 Nathalie Moulin

Que diriez-vous à quelqu’un qui voit en cet enseignement à priori noble une aura sectaire, alors que le Reiki est dénué de tout fondement religieux ?

 Laurence Brion

Je lui répondrai que, malheureusement, il a été mal informé, il a mal interprété le Reiki, ou a-t-il peut-être rencontré des gens de nature sectaire ?

Le Reiki ne l’est pas, en tout état de cause, puisqu’il s’ouvre à tous ceux qui désirent s’y initier, en toute liberté, sans contrainte ni lien qui doit perdurer. Une fois que l’on est initié, on fait ce que l’on veut et on est libre de choisir son parcours. On est donc libre de continuer ou d’arrêter. Le Reiki ne représente pas du tout une secte car il n’oblige personne à se rassembler, à donner de l’argent, ni ne contraint un individu à renoncer à ce qu’il incarne depuis toujours. Le Reiki n’invite pas non plus à se couper de ses proches, de sa famille, ni à changer de croyance. D’ailleurs, aucune croyance ou doctrine n’est imposée au sein du Reiki. L’aspect sectaire n’est absolument pas en place dans cette pratique. Au contraire, le Reiki prône la liberté, le libre arbitre et comme le défini la voie de Mikao Usui : "Grandissez avec le Reiki, mais grandissez pour vous-même" ! Tout individu sur cette voie l’exprimera et le vivra différemment, suivant sa propre individualité. Justement, il n’y a pas de globalité ni d’uniformité sur cette voie. C’est pour cette raison que des rassemblements comme celui-ci sont organisés ! Pour permettre à tous de s’enrichir des différences des autres. Surtout pas pour affirmer que telle méthode est meilleure qu’une autre et en imposant un point de vue.

5